visuel_princ_Carnaval

icone video  video sur youtube    icone diaporama photos du spectacle

théâtre et musique : carnaval à Venise au temps de Vivaldi

Musique d’Antonio VIVALDI - texte d’Agnès de RAIMOND et Alexandre STAJIC.
En 1725, Vivaldi est à l’apogée de sa gloire. Il a 47 ans et sa protégée la grande Diva Anna Giro en a 25. Elle est très belle et admirée par tous. Nombreux sont ceux qui cherchent à l’approcher après les concerts ou spectacles à l’opéra. Hélas, elle est toujours en compagnie de Vivaldi, ce protecteur omnipuissant. Le lendemain de Noël, le 26 décembre, commence le Carnaval à Venise. C’est l’effervescence et la gaieté. Les quartiers de Venise sont représentés par des jeunes gens très enthousiastes portant tous des bannières différentes. Les quartiers du buffle, du coq ou du lion rivalisent en beauté de costume et en belles femmes.

intention des auteurs

Alexandre STAJIC et Agnès de RAIMOND, qui collaborent depuis plusieurs années, ont décidé d’écrire dans le style de Goldoni : humoristique, vif et dynamique. Ils se sont inspirés pour leur récit de témoignages d’époque : Ceux du célèbre voyageur de Brosse, Président du Tribunal de Dijon, de l’ambassadeur de France dit "Pompone", de Jean-Jacques Rousseau et surtout des "Mémoires" de Carlo Goldoni, proche collaborateur de Vivaldi pour ses innombrables opéras.
Les critiques acerbes de Benedetto Marcello, dans son pamphlet "Il Teatro alla Moda" ont permis à nos auteurs de connaître Venise de 1725 comme s’ils y étaient.
Les auteurs se sont complètement passionnés et épris de cette période, l’une des plus riches de l’humanité sur le plan musical. N’oublions pas que le 18e siècle nous a donné Vivaldi, Bach, Haendel, Haydn et Mozart...

le décor

Le décor nous transporte sur la place San Marco. Nous y voyons d’un côté l’église de la Piéta, qui représente à la fois la chapelle du séminaire où Vivaldi composait, répétait et recevait ses musiciens et ses élèves. D’un autre côté, nous avons une belle façade renaissance vénitienne, puis l’auberge "Au Lion de Venise", ainsi que le Canal et le pont qui nous amènent vers l’Adriatique. Ces magnifiques toiles imaginées pas les auteurs de la pièce ont été réalisées par un maître décorateur de l’Opéra de Paris.

les costumes

Inspirés de la mode vénitienne entre 1720 et 1730, les costumes hauts en couleurs sont fabriqués dans les tissus les plus chatoyants et nobles comme le velours, les soieries, le damas et l’organdi. Venise était un carrefour commercial entre l’orient et l’occident. Les bateaux apportaient de Turquie, de Perse et de Chine les plus beaux tissus, les plus fines épices… Bien évidemment, les masques vénitiens authentiques font partie du défilé et embellissent ce tableau.

la troupe

Antonio VIVALDI
Le Comte ACQUAVIVA
Benedetto MARCELLO
Lucietta
Anna GIRO
Arlequin
Lucrecia et Colombine
Aubergiste
Clown
Antonella, orpheline de 12 ans


L’Orchestre de la Piéta dirigé par VIVALDI – Les VIOLONS VIRTUOSES
Les musiciens sont les compagnons fidèles d’Alexandre Stajic, tous d’un grand talent et membres de l’Orchestre de Chambre Régional d’Ile de France.

proposition originale du spectacle

L’option, non obligatoire mais fortement recommandée, est de proposer au public de se costumer et de participer au défilé du Carnaval. Cette idée peut faire de votre ville et de votre théâtre un endroit des plus attrayants le jour du spectacle.

imprimer la page icone PDF